mercredi 2 mars 2011

Les Salésiens Coopérateurs de Barlieu rencontrent les autres familles spirituelles du diocèse de Bourges.

« Je souhaite vous rencontrer »

C’est par ces mots que Mgr Armand Maillard a invité les Familles Spirituelles de notre diocèse de Bourges. Le 26 septembre, Anne-Marie, Madeleine, Jean, Bernadette et Germain, Salésiens Coopérateurs de Don Bosco, se rendent à Issoudun où a lieu la rencontre. La journée se passe dans la joie, le recueillement, la prière avec les membres de différentes familles : Rosaire, Renouveau, CVX, Néo-Catéchuménat, Fondacio, Franciscains, Annonciades, Centre Saint Jean de la Croix, Chemin neuf. Les participants, sont répartis dans des équipes, de sept à huit personnes, nous partageons les motivations sur la foi qui nous anime. Chaque équipe porte le nom d’un saint. Deux d’entre nous sont dans celle de Marie.

Dans le carrefour du matin : débat sur la place des écritures dans nos rencontres, L’après midi, après le repas tiré du panier nous abordons deux questions :

-Quelle est la place que nous faisons à la vie des femmes et des hommes d’aujourd’hui ?

-Quelles sont nos expériences de première annonce de la Foi dans nos milieux de vie différents ? Témoignages de chacun d’entre nous. Nous percevons le même souci : celui de suivre le Christ, de le faire aimer. Nous découvrons ce que les autres familles apportent en Eglise, dans la société. Comment ils vivent leurs rencontres mensuelles. Et, pour nous la joie de faire découvrir la spiritualité salésienne encore peu connue nous semble-t-il. Lorsque nous disons que chacune de nos réunions mensuelles se terminent par le goûter pris ensemble, dans la joie, cela provoque un grand étonnement !

Bernadette est émerveillée par l’action de ces deux personnes qui vont sur les marchés de Bourges, abordent les gens, souvent sont mal reçues mais quelquefois écoutées. Quel courage !

La rencontre se termine par la messe, préparée et animée par les différents groupes, avec la participation de chaque famille spirituelle. Avant l’homélie, partage de l’Evangile avec notre voisin.

Et, nous trouvons cette journée trop brève, il faudrait recommencer les années suivantes.

(Témoignages des Salésiens Coopérateurs participants à cette journée)

Aucun commentaire: