mercredi 18 juin 2014

Turin en Mai , les coops accompagnent les jeunes



A Turin, du 14 au 17 mai, nous, Salésiens coopérateurs, avons eu la chance d’accompagner 400 jeunes des collèges et lycées de 31 établissements de France et de Belgique, nous ne pouvons que rendre grâce au Seigneur et à Saint Jean Bosco.

Aventure riche de rencontres, d’écoute, d’échanges, avec des jeunes pleins de ressources, ce qui nous a « boosté » nous les coopérateurs.


Nous étions là, non pas pour animer, mais pour assurer, en arrière plan, tout les besoins possibles d’un tel rassemblement. Certains Coops  étaient à l’accueil avec les soeurs, et les frères salésiens, d’autres aux différentes installations sono scènes, transport de matériel etc…  d’autres comme nous à l’infirmerie. Les postes de travail étaient variés et chacun a pu les assumer dans la joie salésienne, selon ses compétences.
A l’infirmerie, nous avons eu l’occasion d’accueillir des jeunes qui traînent avec eux leurs angoisses, leurs souffrances et leurs questions fondamentales, et nous nous sommes efforcés de rester à leur écoute  et tenté de répondre à leurs attentes.
 Nous avons compris là, ce qu’est la mission salésienne. Chacun (jeunes ou moins jeunes),  peut apporter sa contribution il suffit parfois d’un encouragement, d’un sourire, d’un mot qui rassure, qui montre qu’on a compris et qu’on respecte, un regard bienveillant, un partage d’expérience. Les aînés ont vécu des souffrances eux aussi et peuvent comprendre. Chacun à l’infirmerie (Patricia, Dominique, Georges et Marie – Hélène) a eu l’occasion de rassurer un jeune et parfois même un adulte.
Nous avons paré à tout manque : un jour où les jeunes étaient partis à pied à Mondonio (village de Dominique Savio  à 4 kms des Becchis), la chaleur est arrivée brusquement et nous avons eu une soudaine angoisse – nous craignions que les jeunes manquent d’eau -  alors nous sommes partis dévaliser la petite superette  proche des Becchis de 400 bouteilles d’eau que nous leur avons apportées

C’est aussi cela la Famille Salésienne que Don Bosco a voulu : les aînés au service des jeunes, les jeunes  leur apportant leur  énergie et leur joie de vivre.
 Cette expérience vécue sur les lieus où Don Bosco lui - même a vécu a été spirituellement très riche, une véritable thérapie. Elle a eu l’effet d’une retraite, nous renforçant la conviction que nous suivons bien  le chemin tracé  par Don Bosco. Nous avons beaucoup travaillé, nous étions bien fatigués, mais nous n’y pensions pas et nous en  avons même oublié notre quotidien. Nous savons que nous c’est pour le Seigneur et les jeunes que nous avons fait tout cela.

Le Provincial a bien fait remarquer aux jeunes, lors de la  messe  de clôture, que c’est cela la Famille Salésienne : les jeunes, les accompagnateurs mais aussi tous ceux qui travaillent dans la discrétion : les frères, les soeurs, les coops (laïcs mariés ou non qui vivent dans le monde). Toutes les vocations ou presque étaient représentées. Merci à Don Bosco qui nous rappelle sans cesse la richesse inépuisable de la Famille Salésienne puisque toutes les vocations possibles peuvent vivre la même spiritualité féconde nous unissant à Dieu et Marie Auxiliatrice chère au cœur de Don Bosco : Priez – la, elle vous exaucera disait –il. 
.Avec Don Bosco il y a moyen de faire quelque chose de sa vie !
Dominique et Marie – Hélène.

Aucun commentaire: